Arriver au sommet des citadelles est l’objectif ultime du randonneur expérimenté. Pourtant, il ne pourra s’empêcher de s’arrêter à plusieurs reprises pour admirer les paysages grandioses. Tout au long du parcours, le spectacle laisse sans voix…

Les dolomites montagne de légende

Situées dans les Pré-Alpes orientales en Italie, les dolomites montagnes escarpées aux formes inédites abritent un certain nombre de localités touristiques. Elles s’étendent sur 3 régions : Vénétie, Trentin-Haut-Adige et Frioul-Vénétie-Julienne. Elles abritent cinq provinces : celles de Trente, Bolzano, Udine, Pordenone et Belluno. Les plus hauts sommets atteignent 3000 mètres d’altitude. Appréciées pour leurs pistes de ski, elles sont aussi un site de trek incontournable classé sur la World Heritage List de l’Unesco.

Lors de son périple, le randonneur découvre une montagne blanche au petit matin qui se pare de rose et de rouge intense en soirée. Les dolomites montagnes séduisent d’abord par leurs coloris uniques. Elles surprennent ensuite par leurs vues époustouflantes sur des glaciers, des espaces karstiques, des pinacles et des tours composés de roches millénaires mais aussi sur des vallées où fleurissent de jolis hameaux authentiques et des communes hautement touristiques comme Madonna Di Campiglio, aussi nommée « La Reine Des Dolomites ».

A ne pas rater en parcourant les Dolomites

Plusieurs itinéraires sont possibles et ils sont plus ou moins difficiles mais certains sites ne peuvent être ignorés. Entre la Vénétie et le Haut-Adige, par-delà le col Sela et le col Falzarego, la vallée Isarco éblouit, lumineuse et riche en symboles. Les trois cimes de Lavaredo et le mont Cristallo forment un ensemble unique amenant vers le joyau des dolomites montagne : Cortina d’Ampezzo, connue pour avoir accueilli les jeux olympiques de 1956.

Plusieurs parcs nationaux se succèdent ensuite : le Parc Régional des Dolomites du Frioul et le Parc National des Dolomites Bellunoises, son impressionnante Marmolada et son Mont Civetta. Les territoires restés sauvages comme le Valcellina et le Val Tramontina restent toutefois les espaces préférés des épris de nature et de liberté.

Du côté du Val Gardenna, les massifs du Oddle Geisler, de Puez, de la Sella, du Sasso Longo s’imposent en dominant le plus grand alpage d’Europe : l’Alpe di Siusi. Ils préparent à une traversée spectaculaire à travers le massif de Rosengarten, un des plus sensationnels mais pas le plus difficile à conquérir. On ne peut que rester figés face ses pics élancés comme des pointes de flèches acérées.