L’Ouest américain fait partie de l’une des premières destinations préférées des touristes.

La Californie avec ses plages infinies et ses villas de stars, les quartiers anticonformistes de San Francisco, les néons de Las Vegas et la magie du Colorado font de cette région une destination plébiscitée par les étrangers. Et les tapis de lumière de Los Angeles n’est pas en reste. C’est d’ailleurs ici, dans la cité des anges, qu’il faudra poser ses valises cet été.

Les lieux immanquables de la cité des anges

Durant un road trip dans le Far West, à  chacun son rêve et  sa conquête. Les amoureux des  sensations fortes préfèreront visiter le Grand Canyon, tandis que les cinéphiles et les adeptes des villes branchées s’attarderont à Los Angeles.

Après le succès du film La La Land, la cité des anges fait rêver les touristes,  tant elle a beaucoup à offrir. D’ailleurs, pour engager le périple, la  direction  pour Hollywood afin de  rayonner sur le Walk of Fame. Ici, on s’amuse à mettre les pieds dans chaque étoile comme dans le clip de Thriller de Michael Jackson. Halte obligatoire au Griffith Park, l’endroit où Ryan Gosling et Emma Stone ont entamé leur fameux pas de danse. Tout en haut figure,  l’Observatoire du quartier où les tourtereaux enchaînent leur chorégraphie.

Il s’agit d’ailleurs d’un lieu emblématique du cinéma hollywoodien. Mais,  Los Angeles ne se limite pas au glamour et aux paillettes. La cité des anges est aussi une ville des arts. Les grands musées de Miracle Mile, les galeries de Beverly Hills et les murs de Downtown montrent parfaitement cet aspect culturel.

Les préparatifs avant le grand voyage

À l’instar de Los Angeles, ce petit bout de Californie, l’Ouest américain a tant à offrir, notamment ces parties sauvages encore indomptées qui permettent aux voyageurs de suivre les pas des chercheurs d’or d’autrefois.

Toutefois, l’Amérique n’est pas la porte d’à côté. Malgré le système d’exemption de visa pour les voyageurs européens, les touristes français ne sont pas libérés des formalités pour autant. En effet, pour voyager aux États-Unis, ils doivent effectuer une demande d’ESTA. Il s’agit d’un genre de laissez-passer que l’on devra présenter aux autorités concernées lors de l’atterrissage. A noter que les adultes et les mineurs sont tous soumis à cette démarche.

Pour disposer d’une autorisation de voyage électronique, il suffit de remplir un formulaire en ligne soit sur le site officiel de l’ambassade américaine, soit sur une plateforme privée, comme My-esta. Il est à préciser que l’ESTA n’est valable que pour les déplacements en court séjour. Pour les voyageurs qui souhaitent rester plus de 30 jours sur le territoire américain, il est impératif de faire une demande de visa classique.