aides financieres pour partir en vacances

Selon des études récentes, 36 % de la population en France ne partirait pas en vacances. Autrement dit, 22 millions de personnes, dont 3 millions d’enfants, ne profitent pas de leurs congés ou vacances. Mais ils ne sont pas seuls, puisque 33 % des handicapés français se retrouvent aussi dans cette situation. Certes, le constat est alarmant, mais ce n’est pas pour autant grave, car nous vous proposons ici 5 dispositifs d’aides financières pour partir en vacances.

L’aide aux vacances en famille (AVF) accordée par la Caf

L’AVF est une aide mise en place dans le but de venir en aide aux familles en situations difficiles ou modestes. Cependant, elle ne s’adresse pas à elles toute, car pour en profiter il faut réunir certaines conditions. En premier, il est primordial que votre famille perçoive au moins une prestation familiale. Les allocations familiales en sont un exemple. En second, votre famille doit avoir au moins un enfant à sa charge. Si ces conditions sont réunies, vous devrez normalement être informé pour savoir si oui ou non vous pouvez souscrire à cette aide.

Il s’agit donc d’une subvention en cas de location d’un camping, d’un gîte ou d’un centre de vacances dans une zone qui se situe en France métropolitaine. Aussi, ces locations doivent être partenaire du dispositif Vacaf. Pour plus d’information, faites un tour sur ce site.

L’aide aux vacances enfants (AVE) proposée par la CAF

L’AVE est une aide mise sur pied afin d’aider les enfants surtout ceux issus de familles modestes à partir en camp ou en colonie de vacances. Elle est accordée aux familles à condition que celle-ci dispose de ressources. En effet, les séjours sont organisés par des centres agréés Vacaf qui assurent les déplacements jusqu’au séjour.

Le programme « séniors en vacances »

Elle est une initiative de l’Agence nationale pour les chèques-vacances. Créée en 2007, elle aide les retraités âgés de 60 ans ou plus à profiter de vacances tous frais compris, sauf pour ce qui est du transport. Contrairement aux autres dispositifs, elle est applicable non seulement en France, mais aussi en Europe pour des prix préférentiels.

En réalité, cette aide peut prendre en compte jusqu’à 50 % du coût total du séjour. Nos chers séniors ont aussi la possibilité de se faire accompagner par une personne. Cette dernière peut être un jeune dont l’âge est inférieur à 18 ans, un conjoint ou encore une tierce personne.

L’aide pour les jeunes entre 18 et 25 ans

Il s’agit là encore d’une idée mise sur pied par l’Agence nationale pour les chèques-vacances. Elle propose d’accorder une aide financière d’une valeur maximale de 150 €. La personne concernée devra donc disposer d’une certaine ressource avant de pouvoir en profiter. Tout comme le programme sénior, les bénéficiaires ont la possibilité de profiter de cette offre en France comme en Europe. Mais attention, le reste à charge doit être d’une valeur minimum de 50 €.
Attention : ce programme est en suspens depuis le 28 février pour une durée indéterminée.

Les chèques vacances.

Ils ne sont un secret pour personne en France ; ces chèques sont utilisés pour payer des vacances, des sorties, etc. Leurs distributions sont exclusivement réservées aux agents de la fonction publique.